Salon du e-commerce à Lille

Aujourd’hui, l’acte d’achat en ligne s’est complètement démocratisé, il ne relève plus de l’anecdote, il est définitivement entré dans les moeurs des consommateurs. Indissociable de l’ achat en ligne, la quête de la bonne affaire à faire implique un positionnement prix nécessaire pour les e-marchands.

Si le canal web peut susciter l’impulsion, notamment avec une offre accessible 24/24 au domicile du consommateur via sa tablette ou son PC, cette dernière est pondérée par le fait que le client-internaute a tout le temps de comparer de manière quasi-exhaustive transformant l’acte d’achat du cyberacheteur en achat « d’impulsion raisonné ».

Des sites comme CDISCOUNT ont d’ailleurs bien compris ce phénomène, en étant agressifs sur les prix pendant une période limitée afin de créer l’urgence de l’acte d’achat. Toutes ces techniques et autres innovations seront certainement présentées les 23, 24 et 25 octobre 2012, au Salon VAD e-commerce organisé à Lille.

Le client connecté, fil rouge du salon VAD e-commerce.

Aujourd’hui, les frontières entre commerce et e-commerce, magasins physiques et virtuels s’estompent. Les consommateurs font de moins en moins le distinguo entre achat en ligne et achat en magasin. Le ROPO (Research on line – Purchase off line / rechercher en ligne – acheter hors-ligne) s’impose. Ainsi, plus de 92 % des consommateurs se renseignent sur Internet avant d’aller en magasin. A l’inverse, plus de 70 % des consommateurs déclarent se rendre en magasin pour acheter ensuite en ligne (source : étude Digitas – Reload/VivaKi).

Ayant parfaitement compris les enjeux de cette nouvelle ère du commerce connecté, le salon VAD e-commerce revendique une approche multicanal, s’adressant aussi bien aux acteurs issus de la vente à distance qu’aux pure players ou aux retailers, tous ayant désormais un objectif commun : abolir les frontières et créer des liens directs entre le online et le offline. D’un côté, les pure players ouvrent des boutiques physiques. Dans le même temps, les commerçants « traditionnels » optent pour une stratégie digitale en lançant des opérations on-line visant à recruter de nouveaux clients et à créer du trafic.

http://www.vad-ecommerce.com/