dracenie.net

Média varois au coeur du sud

Saint Michel au festival nuits carrées

Le festival les nuits carrées à Antibes propose chaque année une sélection variée des talents d’aujourd’hui et de demain. Pour cette 8e édition, les organisateurs ont eu deux bonnes idées. Inviter le groupe Saint Michel et inviter dracenie.net, le webzine de la Dracénie et du Var Est…

Le groupe Saint Michel est à classer dans la catégorie des talents d’aujourd’hui et des grandes stars de demain ! Après avoir participé à plusieurs festivals à l’étranger, Etats-Unis, Chine, Japon et festivals en France comme récemment le festival « Art Rock » ou les « 36 heures de Saint Eustache »; Le groupe Saint Michel que nous avons rencontré au pied du fort carré d’Antibes pour les « nuits carrées », va continuer sa route folle dans les jours qui viennent, vers les Solidays ou le festival des vieilles charrues.

Emile le bassiste, Philippe le lead vocal, claviers et guitare, ainsi que Paul le batteur, qualifient leur musique « d’Electro pop sentimentale »… Avec un son bien à eux et très travaillé, chacune de leur chanson évoque un univers imagé facilement préhensible. Dans une première écoute, si d’aucuns peuvent les comparer avec leurs grands frères musicaux des groupes Air ou Phoenix, l’identité musicale du groupe ne tarde pas à faire la différence.

Saint Michel enflamme l’amphithéâtre du fort Carré d’Antibes

Vendredi soir, ceux qui ont fait le « boeuf » avec John Helliwell, le Sax de Supertramp à l’occasion de l’enregistrement de leur titre « ceci n’est pas une chanson » (extrait de l’album « Making love & Climbing »), ont littéralement enflammé le public des nuits carrés. Rien de lisse, ni même de rugueux, mais de l’énergie positive, beaucoup d’énergie, tirée probablement de leur passion pour la musique et du plaisir qu’ils ont à partager leur univers.

A lire  Le choeur du Sud à Draguignan

 
Saint Michel

Respectueux de leur public, Emile attachant prodige de la basse, ou Paul vraie valeur ajoutée des moments « live », ne manquent pas de générosité. Du reste, Philippe le chanteur au visage d’ange, n’a pas hésité à se jeter dans la fosse, dansant et chantant au milieu des fans incrédules le temps de quelques notes.

Saint Michel, c’est de la joie de vivre, un respect non feint pour le public et une humilité déconcertante. Nul doute qu’avec une année 2014 telle qu’ils l’ont vécu, enchainant les dates ou les festivals, la préparation de leur second album annoncée pour l’automne, laisse présager pour 2015, un millésime encore plus enthousiasmant. Un millésime qui devrait faire pleuvoir les récompenses et les propulser vers une reconnaissance méritée du grand public.

Remerciements : Philippe, Emile et Paul pour Saint Michel. Virginie pour « les nuits carrées ».

Please follow and like us:
error