Art Riviera

dracenie.net

Média varois au coeur du sud

Opération mairie ouverte

Samedi 8 décembre 2018 l’ Association des Maires Ruraux de France, organise une « opération mairie ouverte ». Créée en 1971, l’Association des maires ruraux de France (AMRF) fédère près de 10.000 maires ruraux au sein d’un réseau solidaire, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. Dans un esprit militant, l’AMRF fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3.500 habitants, partout en France. L’association s’engage au quotidien – au niveau local et national – pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité.

Présentation de l’opération

Communiqué de l’AMRF :  « la situation de notre pays cristallisée aujourd’hui par le mouvement social en cours nous amène à agir pour permettre à chacun de nos concitoyens d’exprimer verbalement leur colère.

L’aggravation de la situation est tangible et les maires ont tous suivis les événements. Leurs débordements imposent de prendre des initiatives. Aux réseaux sociaux qui excluent et attisent les tensions, les maires proposent que le contact humain soit privilégié en utilisant la proximité des mairies pour déboucher la surdité de nos gouvernants.

L’Association des Maires Ruraux de France et l’Association des Petites Villes de France invitent leurs élus à ouvrir leur mairie le samedi 8 décembre 2018.

Les maires sont des interlocuteurs de confiance de nos concitoyens. Lors de cette journée, le rôle du maire et du conseil municipal sera d’écouter, d’enregistrer et de faire remonter l’information, sans prendre parti, sans juger, sans contredire… Charge ensuite à l’État de récolter, d’écouter et de synthétiser les remontées.

Concrètement, les associations invitent les élus à :

– Ouvrir leur mairie samedi 8 décembre prochain pour recueillir les « doléances et les propositions » des citoyens ;
– Donner la possibilité aux citoyens d’exprimer leur opinion, qu’ils se reconnaissent ou non dans la mobilisation des mouvements plus ou moins organisés, en facilitant l’expression de celles et ceux qui sont empêchés (exclusion numérique, analphabétisme, etc.) ;
– Transmettre les doléances et propositions à leur association pour en faire une synthèse départementale et la diffuser au Gouvernement et au Parlement et aux médias ».

Gageons qu’en Dracénie, les maires des communes de moins de 3500 habitants jouerons le jeu. Par ailleurs, l’AMRF met à disposition des internautes en général et des maires concernés en particulier, une liste de 10 propositions pour « une intercommunalité choisie au service de la démocratie des territoires ».

Parmi ces propositions, les deux dernières interpellent:

Proposition 9: Obtenir que le Parlement corrige les mesures inadaptées de la loi NOTRe et abroge le transfert obligatoire de la compétence « Eau » et des compétences « Assainissement » aux EPCI à fiscalité propre, pour laisser les communes libres de leur choix. Il conviendrait de laisser libre les élus de distinguer, en fonction des particularités techniques locales, les compétences « Eau » et « Assainissement » (y compris pour ce dernier, le contrôle des assainissements individuels, assainissement des eaux usées, eaux pluviales, eaux de ruissellement).
Proposition 10: faire un bilan et une analyse sérieuse des conséquences des lois MAPTAM et NOTRe en termes d’économies réalisées, d’impact sur le lien citoyens-élus, la qualité du service public, ou encore de liberté et de responsabilité des élus.
Please follow and like us:
error