Lorgues : fête de la Saint Ferréol

C’est le rendez-vous des lorguais, une fête votive qui fait partie des rares traditions qui font de la résistance, malgré les vents contraires. Dans le cadre de cette fête, l’harmonie lorguaise y a ses habitudes. Cette année encore, en espérant qu’il y en aura encore d’autres, les 30 musiciens et leur chanteur ont enchanté un public toujours très nombreux pour l’occasion.

L’ harmonie lorguaise dirigée par David Tallent ne pourrait pas exister sans l’harmonie Aurélienne de Fréjus, présidée par Monsieur Pierre Zacharie. Rappelons que l’ harmonie Lorguaise société d’éducation musicale populaire, a été fondée à Lorgues en 1919 faisant suite à la société musicale dénommée :  l’ indépendante lorguaise, qui elle avait été fondée en 1860.

https://www.youtube.com/watch?v=_wa9DQ6FBTQ

Samedi après-midi, c’est un répertoire soigneusement préparé qui a pu être proposé au public lorguais. Conduite exceptionnellement et avec brio par le sous-directeur musical, l’harmonie, a pu enchainer des chansons de Joe Dassin, Sardou, Becaud, Santana ou encore de Ben E. King. Le final terminait de confirmer le talent de cet ensemble de grande qualité, ainsi que celui de son chanteur Alexandre Guillut, avec un titre particulièrement risqué, « Mexico » de Luis Mariano.

Une fête votive c’est quoi ?

Une fête votive, également appelée fête patronale, est une fête qu’organise un village en hommage à son saint patron. L’origine de la fête votive serait au départ religieuse. Ces traditions sont originaires du Languedoc et de la Provence.

Saint Ferréol le saint patron de Lorgues

Ferréol, chrétien enrôlé de force dans l’armée romaine, devient tribun militaire de Vienne. Il cherche à protéger saint Julien de Brioude, est emprisonné mais s’évade, traverse le Rhône à la nage. Mais en arrivant sur les bords du Gier, il est rattrapé par les soldats romains qui le massacrent.