Les nuits blanches du Thoronet

Depuis 2009 l’ association « les nuits blanches » a pris ses quartiers au Thoronet offrant à ce village du centre Var une manifestation qui en quelques petites années a pris une dimension nationale. Après le passage de nombreux artistes : Rokia Traoré, Abdel al Malik, Rachid Taha, La Grande Sophie, Salif Keïta, Goran Bregovic, Alela Diane, Les Ogres de Barback, Gotan Project, Zebda, Asaf Avidan, Emily Loizeau, Jacques Higelin,… Les nuits blanches ont préparé une programmation 2014 (que nous détaillerons prochainement) aux petits oignons, avec pour la clôture du dimanche 6 juillet, le groupe marseillais mythique : IAM.

IAM

C’est l’histoire d’un incroyable retour. Ceux qui ne savent pas qu’IAM n’a jamais cessé d’enregistrer et de tourner depuis 25 ans diraient même qu’il s’agit d’une résurrection. Arts Martiens, leur dernier album est paru au printemps dernier chez Def Jam France. IAM fustige cette société qui bloque les gens « Coincés à vie dans la géométrie de l’ennui », se demande « Que Fait La Police ? » et évoque les limites des bons sentiments avec « Mister Gentil Et Monsieur Nice ».

Akhenaton résume ce second volume en un adjectif. « Le plus adapté pour cet album, c’est “orthodoxe”. Avec tout ce que ça comporte de méticuleux, qui respecte les traditions et qui n’est pas fait pour danser sur les tables ». Une orthodoxie rapologique inaltérable, celle de samouraïs de la rime qui ne semblent pas près à lâcher leurs sabres microphoniques.