Le Gala de l'union 2010

Le Gala de l’union, Kézaco ?

Le premier gala eut lieu le samedi 3 mars 1923 au Nouveau cirque. L’idée était de faire participer gratuitement des vedettes et des artistes de renom à un spectacle de cirque pour alimenter les caisses des œuvres sociales de l’Union des Artistes en un temps où les artistes ne bénéficiaient d’aucune protection sociale. Transformés pour un soir en acrobates, clowns ou dompteurs, ils exécutaient des numéros surprenants. Ce fut un triomphe… et il y eut 47 autres éditions. La dernière eut lieu le 21 novembre 1981.

Le gala devint une manifestation populaire très suivie à partir de sa première captation par la télévision en 1959. Il n’est qu’à feuilleter les pages des programmes pour se faire une idée de ce que fut cette manifestation. Les artistes les plus illustres du théâtre et du cinéma, de la danse, de l’opéra et du music-hall s’y trouvent aux côtés d’autres moins connus, qui n’ont ménagé ni peine ni courage pour faire un succès de cette soirée annuelle unique au bénéfice de leurs camarades artistes que le sort a moins chéri. Car, au-delà de la brillante soirée mondaine et parisienne qu’il devint, c‘est de solidarité et d’entraide qu’il s’agissait.

Le Gala de l’union 2010

Aujourd’hui, dans un contexte tout à fait différent, l’ADAMI, le Groupe Audiens, l’Union des Artistes, France 2 et Morgane Production, ont organisé une grande soirée de solidarité le 29 mars dernier, pour aider les artistes en difficulté, l’objectif commun étant de se battre contre la précarité qui les touche.

La mise en scène du spectacle est confiée à Christophe Barratier (réalisateur des films Les Choristes, Faubourg 36). Une création ambitieuse dont la scénographie aura une grande force visuelle. La direction artistique cirque sera assurée par Joseph Bouglione.

Une édition 2010 réussie

Présidée par Anny Duperey et Jacques Perrin, mis en scène par Christophe Barratier (Les Choristes, Faubourg 36), l’édtion 2010 du Gala de l’ union des artistes a été particulièrement réussie, avec des prestations parfaitement réglées et parfois très impressionnante. Bernard Lavilliers en dompteur fut impérial, tout comme le show époustoufant de Sofia Essaidi, la Cléopatre de Kamel Ouali sur scène.

Sofia Essaidi étincelante

Avec un costume étincelant grâce aux parures signées Swaroski, Sofia Essaidi a réalisé une incroyable prestation, évoluant avec grâce dans les airs et dans l’eau.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=gbmm4T1oh6A[/youtube]

Laisser un commentaire