La La land: paroxysme du feel good movie

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance.

Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’ Hollywood ?

La la land joue sur le registre de la nostalgie, mais n’apporte rien de nouveau, il rappelle en cela le phénomène suscité en son temps par le film « The Artist ». Avec 14 nominations aux Oscars 2017, la recette semble toujours fonctionner.

La la land du feel good movie à la sauce nostalgie

A Hollywood, Mia et Sebastian ont du mal à réussir dans leurs carrières respectives, pour lesquelles chacun a une passion extrême. Mia est une actrice qui a abandonné l’université et a quitté la petite ville du Nevada il y a cinq ans pour poursuivre son rêve. Elle est amoureuse de l’ancien Hollywood – les films sur lesquels elle a grandi – mais déteste le sentiment d’élevage de bétail de passer des auditions. Sebastian est un pianiste de jazz, son style de jazz dans la veine des traditionalistes comme Charlie Parker. Il veut faire sa part pour préserver cette tradition, d’autant plus qu’il sait que ce style de musique est en train de mourir. Il a du mal à jouer émotionnellement de la musique qu’il n’aime pas, juste pour obtenir un concert payant. Sebastian rêve d’ouvrir son propre club de jazz, plus précisément dans ce qui était autrefois un célèbre club de jazz qui s’est depuis converti en un club de tapas-bar-salsa-dance-club.

En partie à cause de leurs luttes individuelles et en partie à cause des situations, leurs premières rencontres fortuites sont antagonistes. Mais ils finissent par être attirés l’un par l’autre en grande partie à cause de la passion pour leurs rêves qu’ils voient l’un chez l’autre. Mais il existe de nombreux obstacles à leur bonheur commun. Seront-ils capables de faire des compromis?

  • Sortie au cinéma le 25 janvier 2017