La Dracénie en blanc

Lorgues sous la neigeDans un premier temps en Dracénie, les chutes de neige ont toujours un côté sympathique, le côté ludique et merveilleux dans une région non montagneuse, peut réjouir la plupart d’entre nous. Après cette première approche, vient ensuite le côté moins sympathique, celui des nuisances et des risques.

Des nuisances de tous ordres : coupures d’électricité, impraticabilité des voies rendant difficile voire impossible les déplacements professionnels. Les personnes isolées ou dépendantes sont les premières victimes des caprices du temps, notamment les personnes âgées pour le portage des repas ou le suivi des soins médicaux.

Les accidents dus aux glissades ne sont pas à négliger tant les conséquences peuvent être selon les cas incapacitantes. Pour les accidents de circulation, conséquence des accrochages entre automobilistes ou aux sorties de routes, là encore ce sont des risques qui peuvent être anticipés ou dans le meilleur des cas évités.

Comme pour la prévention des risques liés aux incendies ou aux inondations, les pouvoirs publics et particulièrement les maires ont des responsabilités auxquelles ils ne peuvent déroger.

« Les communes sont responsables du défaut d’entretien des voies communales et des conséquences dommageables qu’il peut entraîner en application des dispositions de l’article L. 141-8 du Code de la voirie routière ;

– le soin de pourvoir au déneigement des voies communales relève essentiellement des pouvoirs généraux de police tirés de l’article L. 2212-2 du Code général des collectivités territoriales (ci-après « CGCT ») selon lequel une des missions de la police municipale est d’assurer « la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et les voies publiques, ce qui comprend le nettoiement… ».

Toutefois, une règle peut usitée car méconnue, dispose que tout le monde doit déneiger les trottoirs devant les maisons, les copropriétés ou les immeubles de bureaux. Car la responsabilité de ceux qui se seraient soustrait à cette obligation pourrait être recherchée.

Pour s’équiper, il n’est donc peut être pas inutile d’avoir dans son « fond de sac » à la maison une pelle et quelques sacs de sel.

En dehors de la neige subie il y a celle que l’on va chercher, et là encore certaines précautions doivent être prises. Pour faciliter la pose de chaines à neige, il peut être pertinent de prévoir d’emporter une lampe frontale, une paire de gants, et une couverture pour protéger du froid vos genoux pendant l’installation.

Quels équipements pour la voiture ?

Les pneus hiver : pour un pneu, l’hiver commence en-dessous de 7°C. En dessous de cette température un pneu été est moins performant car sa gomme durcit.

Les chaines à neige : de plus en plus facile à installer, elles peuvent être couplées avec les pneus hiver et sont obligatoires en présence de panneaux B26.

Les Chaussettes : les chaussettes neige ont été créés à partir d’un principe simple: la neige et la glace collent aux tissus. En enveloppant le pneu dans un tissu spécialement étudié , l’adhérence des roues sur les sols recouverts d’une faible couche de neige sera améliorée.

Laisser un commentaire