La Dracenie au coeur d'un polar

Jean-Michel LECOCQ présentait la semaine dernière son dernier polar « Portrait Robot » dans la librairie Lo Païs où son livre est disponible à la vente. Habitant aujourd’hui à Trans en Provence, c’est tout naturellement que la Dracénie est venue s’inviter pour décor de l’intrigue où s’illustre son personnage principal, le capitaine Tragos.

AutJean Michel Lecocqeur français né dans les Ardennes, le 19 avril 1950. De formation littéraire, Jean Michel Lecocq complète son parcours universitaire par une formation en droit à La Sorbonne. A sa sortie de l’Ecole normale, il embrasse la carrière d’enseignant. Après un séjour professionnel au Canada, il enseignera quelques années dans les Ardennes avant d’exercer les fonctions d’inspecteur de l’Education nationale. Sa première apparition dans le monde de l’édition remonte à 1981, avec la publication, chez Millas-Martin, d’un recueil de poèmes. En 1992, il publie, sous l’égide de Centre régional de documentation pédagogique de Reims, un ouvrage consacré à l’enseignement du vocabulaire. Retiré dans le Var où il a terminé sa carrière en qualité d’Inspecteur d’académie, il publie, en 2009, son premier roman, Le secret des Toscans, un polar historique dans lequel il dévoile sa passion pour l’Histoire. Avec Le Christ jaune, paru en 2010, il change totalement de registre et entraîne le lecteur dans le milieu de la peinture et des musées, pour un second polar tout aussi palpitant que le précédent.

En mars 2013 est publié : Portrait Robot aux éditions L’Harmattan.

1996 : Juliette Laffont s’évade de l’hôpital psychiatrique où elle a été internée après avoir assassiné ses parents. Dans sa cavale elle commet encore cinq meurtres avant de se suicider. 2011 : plusieurs crimes sont commis ; l’arme utilisée et le mode opératoire sont les mêmes que pour les meutres perpétrés quinze ans plus tôt par la défunte Juliette Laffont. Le capitaine Tragos est chargé d’enquêter sur cette ténébreuse affaire, il va essayer de reconstituer ce qui ressemble à un curieux puzzle.

Extrait de l’avis d’un lecteur :

« Avec Portrait-Robot, nous quittons le XVIe siècle, cher à l’auteur, pour une plongée quelques siècles plus tard à cheval entre XXe et XXIe. A la fois thriller et polar psychologique, « Portrait-Robot » est un petit bijou, un travail d’écriture minutieux, une enquête passionnante, réfléchie et mûrie avec habileté, brio et imagination. A l’image de son capitaine Tragos qui n’hésite pas à parcourir de nombreux kilomètres pour les besoins de l’enquête et qui, le soir venu, déambule dans les rues de la ville pour surprendre les conversations, glaner des informations, l’auteur n’hésite pas à balader son lecteur au coeur de deux enquêtes qui se rejoignent pour n’en former qu’une seule… »

→ Vous pouvez retrouver Jean-Michel Lecocq sur son blog : Ma fabrique de polars