La vie bradée

François Foulquié, la vie bradée

Nous avions rencontré Philippe Thuillier à Antibes lors du festival des nuits Carrées. Il était le leader du groupe Saint-Michel. Technicien, musicien, poête, ce Versaillais nous semble aller encore plus loin que ses illustres compatriotes (Etienne de Crécy, Alex Gopher, Thomas Croquet…), dans sa quête de vérité artistique.

Avec un spectre plus large, il semble ne rien s’interdire, l’exploration de ses possibles continue. Son dernier titre d’avant François Foulquié, « You and I« , romantique juste ce qu’il faut, était aussi une bonne surprise. Le clip signé Dan Elhadad ajoutant à la magie. Ce single posait encore une fois le style de l’artiste, inclassable et unique, cette fois-ci seul aux commandes du bateau Saint-Michel.

Un EP post-confinement pour s’évader

Cet EP sorti le 3 juillet 2020(mais initié en décembre 2018 avec son titre phare de 3’33) est clairement excellent. Avec ce nouveau projet réussi, Philippe Thuillier s’est rebaptisé « François Foulquié« . Pourquoi pas? Qu’importe le flacon, l’ivresse est toujours là.

En fait, selon Philippe Thuillier lui-même, « François » est son troisième prénom et « Foulquié » le nom de jeune fille de sa mère. Mystère résolu 😉

Ce nouveau nom qui phonétiquement sonne comme le « Foulquier » des Francofolies. Celui qui, avec sa voix réconfortante et chaude, soulageait la solitude de ceux qui la fuyait, au travers de leur poste de radio. Cette « Madeleine de Proust », ne s’arrête pas là… Certaines sonorités nous rappellent celles du maître « Giorgio »(Moroder), certains phrasés (dans « donne-moi ») du chanteur à la voix d’ange(Philippe) nous évoquent un des « Chédid ». Claude, le père de Mathieu… L’intro de « la vie bradée », nous évoque vaguement, celle de « The Korgis », Everybody’s got to learn sometime.

Une oasis de nostalgie pour un futur d’espérances

L’EP « la vie bradée » est une oasis dans un monde de brutes. C’est un phare dans le temps qui passe trop vite. Hier encore, la génération 80 passait ses coups de fils avec des pièces de 20 centimes dans des cabines téléphoniques. Ceux qui ont connu ces années-là écrivaient des cartes postales à leurs « vrais » amis pour les vacances… Et puis les discothèques étaient ouvertes… Le billet de 50 francs suffisant même à couvrir le budget pizzeria et le verre de Gin Get Vodka…

La « vie bradée », symbole des temps

L’EP la « vie bradée » va toucher beaucoup de monde au coeur. C’est bien là le talent de l’artiste. Se livrer, donner, pour mieux délivrer celui qui reçoit ces émotions à l’état raffiné.

« François Foulquié » autorise à tous ceux qui ont des oreilles, avec ce petit quelque chose qui va au milieu, un moment d’inspiration et d’élévation. Avec « Myso, gin & Vodka » il nous emporte au-delà de notre zone de confort, cette chanson pourrait ne pas être une chanson… Avec « le bal », mélancolique et Jazzy, on y trouve une espérance, une envie.

Oui, l’esprit de « Saint-Michel » est toujours bien présent, Philippe Thuillier en Chevalier du bien.

EP « la vie bradée » (2020).
Collaboration avec Marc-Antoine Perrio.
Label: Iki records
Genre: fucking good music ;-).

Titres:
La vie bradée. 5’45
Donne-moi. 5′
Le bal. 4’05
Myso, gin & Vodka. 4’20