Edward Hopper : "NightHawks"

Hopper a dit un jour que, comme artiste, la seule chose qu’il ait jamais aspiré à faire, c’est de peindre « la lumière du soleil sur le côté d’une maison », et que, par essence, c’ est tout ce qu’il a fait.

Edward Hopper

Edward Hopper (22 juillet 1882 – 15 mai 1967) est un peintre réaliste et graveur américain, qui exerça essentiellement son art à New York, où il avait son atelier. Il est considéré comme l’un des représentants du naturalisme ou de la scène américaine, parce qu’il peignait la vie quotidienne des classes moyennes. Au début de sa carrière, il représenta des scènes parisiennes avant de se consacrer aux paysages américains et de devenir un témoin attentif des mutations sociales aux États-Unis. Il produisit beaucoup d’huiles sur toile, mais travailla également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles. Une grande partie de l’œuvre de Hopper exprime la nostalgie d’une Amérique passée, ainsi que le conflit entre nature et monde moderne. Ses personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques.

Nighthawks

Nighthawks 1942 , 30 x 60 (The Art Institute of Chicago) est une toile qui véhicule un climat de solitude et de désolation par le sentiment de vide ou par la présence d’ anonymes, la non-communication des personnages. Mais à propos de cette toile, Hopper a déclaré: «Je n’ai pas vu cela comme particulièrement solitaire … Inconsciemment, sans doute, je peignais la solitude d’une grande ville ».
( sources: Wikipedia, New York Times, Art Institue of Chicago)