Art Riviera

dracenie.net

Média varois au coeur du sud

Draguignan : le maire Richard Strambio ne craint dégun

Lors de la campagne des élections municipales de 2014, Richard Strambio n’était pas spécialement bien traité par la presse quotidienne régionale locale. Celle-ci semblait lui préférer le candidat Olivier Audibert-Troin. C’ est pourquoi, nous avions tenté modestement de compenser cette « sous-exposition » par notre enthousiasme à couvrir les différentes étapes de sa campagne électorale. Puis, ce dernier a été élu et la presse locale est devenue plus amicale…

Depuis mars 2014, l’on peut dire que tout va bien. L’ opposition ne s’ oppose apparemment plus, le site « draguignan-opposition » n’est par exemple plus mis à jour (depuis 2015), la dernière publication de sa page Facebook date de janvier 2016. Le rassemblement Bleu Marine quant à lui, a implosé (scission avec Madame Vecchio) et ceux qui le représentent, paraissent enchantés par la politique conduite (cf : rubrique « expression politique » des différentes éditions du Draguignan Magazine).

Toutefois, ils ne ratent presque jamais une occasion de titiller le président de la CAD, dans quel but ? Le faire battre aux législatives ? Au bénéfice de qui ?

A lire  La Nouvelle Star à Draguignan ?

Quant à lui, il semble devoir se justifier sans cesse de ne pas jouer contre sa ville, ne manquant pas de mettre en avant les millions que l’ agglomération dracénoise distribue à la sacro-sainte « ville-centre ». Mais selon quelle vision globale ?

Alors oui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes dracénois. Pas d’opposition, une ambiance fraternelle et solidaire, une « union sacrée »  qui (fait rare) autorise le maire sortant à annoncer par voie de presse qu’ il sera candidat en 2020 (soit environ 3 ans avant l’échéance) !

Pas besoin pour lui d’attendre d’ avoir d’ éventuels résultats ou un bilan tangible, pas besoin de ménager le suspense, pas besoin de faire comme si il y avait aujourd’hui des sujets plus importants… Non, l’ excès de confiance est tel, l’autosatisfaction si évidente, l’ opposition tellement atone, que les choses semblent être pour le maire sortant, déjà acquises et les jeux déjà faits. A 35 mois de l’ échéance…

Please follow and like us:
error