Des turbulences à "Var Matin – Nice Matin" ?

Les politiciens ne pouvant, par déficit d’idées se battre sur ce terrain-là, c’est bien sur le terrain de la « com », qu’ils mènent leur combat, moins par souci de faire vivre la démocratie locale que pour travailler à leur réelection… Dans ce contexte, la presse quotidienne régionale et plus particulièrement un de ses titres en situation de quasi-monopole dans notre département est obligée de faire face à des impératifs économiques.

La presse « numérique » prenant le pas sur la presse « papier », la publicité devient le seul recours permettant l’équilibre sur le plan financier. Le »post » évoque aujourd’hui des tensions qui existeraient entre le directeur des rédactions du groupe « Nice-Matin » (propriété du groupe Hersant) et les rédactions locales. Le problème de la déontologie journalistique et des liaisons dangereuses entre certains journalistes et politiciens, reste malgré tout posé. Chacun, pouvant se faire sa propre opinion, bien souvent grâce au croisement d’informations sur internet.  Alors que la liberté d’expression sur les blogs est par ailleurs contestée, la presse « papier » est elle, en pleine crise de défiance.