Collectivités locales : vers une transition énergétique ?

L’Assemblée nationale a adopté le mardi 14 octobre 2014, le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte par 314 voix pour et 219 voix contre. Chacun pourrait s’accorder à dire que c’est plutôt un bon début, l’urgence d’un point de vue financier et environnemental (réchauffement climatique, pollution de l’eau, pollution de l’air) n’étant plus sujette à débat. Par ailleurs, sur un plan plus stratégique, il est plutôt pertinent que de vouloir anticiper la nécessaire autonomie energétique de notre pays, une autonomie compatible avec une vision à long terme, par oppostion à la vision à court terme des lobbyistes pro-gaz de schistes, partisans sans doute du « après moi, le déluge »…

La bonne idée des lampadaires autonomes

Ils fleurissent le long de nos routes ou de nos chemins, parfois éclairés en plein jour, souvent éclairés toute la nuit inutilement, ils nécessitent des travaux de raccordement, de voirie ou de fouille. Ces fameux lampadaires réclamés par certains « néo-provençaux » qui veulent la ville à la campagne, dans les chemins les plus reculés de nos quartiers ruraux, constituent des dépenses non négligeables pour les collectivités locales.

La société  IDSUD Energies-nheolis® propose aux collectivités comme aux exploitants agricoles ou aux entreprises, des lampadaires autonomes.. et intelligents.

Des lampadaires intelligents

Solaires ou hybrides (panneau solaire + éolienne) ces nouveaux lampadaires sont équipés d’un luminaire LED. Autonomes sur le plan énergétique, ils ne nécessitent pas de raccordement et sont intelligents. L’électricité produite dans la journée est stockée dans des batteries et distribuée en fonction de la luminosité ambiante et en option, en fonction de la présence d’un usager.

La détection de présence permet notamment de « réaliser des économies d’énergie importantes, une diminution de la pollution lumineuse, une fonction sécurisante au site,       un confort à toute heure de la nuit, un allongement de la durée de vie des LED et des batteries, une augmentation de l’autonomie du lampadaire ».

Les options de gestion d’intensité de lampe ou de détection de présence, par exemple, permettent donc de réaliser de réelles économies d’énergie, tout comme les solutions de télégestion proposées pour optimiser le fonctionnement de ces équipements (notamment pour leur maintenance).

Diverses applications et options peuvent être intégrées sur les lampadaires ou dans des déclinaisons de gammes dédiées (caméras de surveillance, capteurs de pollution ou autre, panneaux d’affichages publicitaires standard ou rétro-éclairés LED…).

http://www.nheolis.com/fr/accueil/