Yvan Karagueuzian, un chanteur de légende

Yvan Karagueuzian

Yvan, tout le monde le connait et il connait tout le monde en Dracénie et bien au-delà. Il est le repère de plusieurs générations de jeunes de la région, qui avaient 20 ans entre les années 80 et les années 90. C’était peut-être les « 20 glorieuses », faites d’insouciance et de convialité bon enfant. Yvan c’est un soleil dans la nuit, un sourire, un regard complice tantôt taquin, une voix chaleureuse, parfois rocailleuse quand il chante l’Italie.

37 ans de musique et de partage avec son public

Depuis 1978, il est à l’origine de nombreux groupes. Pile Driver, le groupe de ses débuts, puis Synthèse, Champagne, Couleur Café, CK Band ou encore Aïuto… A la tête d’une armée de fans fidèles, il a rempli de nombreux lieux les soirs de week-end. Du Coco club de Saint-Raphaël, en passant par la Réserve, la Playa à Fréjus-Plage ou le Hot Brass à Aix-en-Provence.

A Draguignan, il est passé partout et il est repassé par là. L’Exagone, l’Arlequin, le Saint-Georges, le Chiwas (aux Arcs sur Argens). Les soirées de Châteaudouble ont également résonnées au rythme de ses chansons.

Dans le Golfe de Saint-Tropez, de nombreuses plages privées comme le Prao ou le Wyc ont eu la chance de l’accueillir, les discothèques aussi, avec le Cythère ou le Saint-Hilaire. Des établissements cultes comme le Wafou à Sainte-Maxime, le VIP à Saint-Tropez, le Jimmy’s à Cannes, faisaient parties de ces adresses où l’on pouvait le trouver. Puis après cette frénésie de dates, de lieux prestigieux, de moments forts, c’est une nouvelle aventure qu’il est allé vivre de l’autre côté de la méditerranée, au Maroc, en 2005.

Animant tous les Sofitel du pays, il est rapidement devenu incontournable. La recette qui avait marché en France, fonctionnait aussi là-bas. Son talent, sa gentillesse, son charisme, sa disponibilité ont rapidement conquis un public pourtant exigeant et sevré au haut niveau.

De retour chez lui, il a repris sa guitare et la route de tous ces villages et villes de la Dracénie, du pays de Fayence ou du Golfe de Saint Tropez qu’il connait, tout comme ses chansons, par cœur.

Cet été 2016, depuis juin jusqu’à la mi-septembre ce sont près de 60 soirées qu’il aura assuré, faisant un beau cadeau à tous ceux qui le suivent pour certains depuis 37 « petites années ».

Exemple d’humilité et de simplicité, il est orfèvre en création d’ambiance, grand maître en partage d’émotions. Il reste aujourd’hui quelques rendez-vous à venir, alors pour tout comprendre de cette légende, le mieux c’est encore d’aller à la rencontre d’ Yvan… en live.

→ Au restaurant O’Petit Parc à Draguignan le 18 mars 2017 à partir de 19h00 sur Facebook

Dernières dates de la tournée « Yvan live » (été 2016)

  • 26/08/16 : Au domaine de Fayence à 19h
  • 27/08/16 : Barjols à 19h
  • 28/08/16 : Sainte-Maxime (le petit zinc – 19h)
  • 02/09/16 : Au domaine de Fayence à 19h
  • 03/09/16 : Place du Dragon bar le philosophe à Draguignan
  • 04/09/16 : Château de Berne (journée italienne)

Article publié le 22 août 2016. Republié le 6 mars 2017

 

About Alain Sanchez

Passionné par le web depuis 2002 ainsi que par ma région, j'ai créé le webzine de la Dracénie en 2007. Promoteur du web local et de la néthique, je suis en veille sur le marketing de proximité et la communication politique.

View all posts by Alain Sanchez →